« Créer, c’est hausser le réel d’un ton »

Gaston Bachelard

photo Géraldine Aresteanu